Groupes, familles, organismes et entreprises

Collection

Contenus

Recherche avancée
  • famille Dumulon-Bélanger

    Dans ses débuts, Rouyn est principalement peuplé par des hommes seuls à l’exception de quelques couples sans enfant. Les Dumulon seront la première famille à s’installer dans le village. C’est au début des années 1920, lorsqu’il entend la rumeur d’une découverte de minerais précieux dans le canton de Rouyn, que Jos Dumulon, alors directeur de la compagnie de téléphone du Témiscamingue, entreprend la construction d’un magasin général. Il entend ainsi profiter de la prospérité amenée par le développement minier de la région. Il fait donc construire deux cabanes en bois rond, un magasin général et une résidence sur la rive sud du lac Osisko. Jos Dumulon met aussi sur pied un commerce de transport maritime qui relit Ville-Marie au canton de Rouyn, ainsi qu’une écurie et un bureau de poste. En somme, le Magasin général Dumulon, qui est en fonction de l’été 1924 jusqu’en 1926, est le premier commerce à approvisionner les pionniers en produits de toutes sortes. Malheureusement, comme la ruée minière tant attendue tarde à arriver, que la majorité des prospecteurs détiennent leur propre matériel et que les compagnies possédaient leur propre système d’approvisionnement, les premières années sont très ardues pour Jos Dumulon et son épouse. En 1925, la nouvelle région minière connait un essor économique considérable, qui ne suffit pourtant pas à renflouer les caisses de la famille Dumulon. Ce sont notamment des pertes liées à la spéculation minière et à un accident de navigation, où de nombreuses marchandises sont englouties, qui détériorent sa situation financière. Le couple est donc contraint de fermer boutique en 1926, suite à la faillite du magasin général. Heureusement, le premier service de poste, alors établi dans le magasin, permit à la famille Dumulon de subsister. Celui-ci était alors dirigé par Agnès Dumulon, la femme de Jos Dumulon. Elle fut d’ailleurs une des premières femmes maîtres de poste au Canada. On déménagea toutefois le bureau de poste au centre-ville en 1933 et le magasin fut transformé en résidence, habitée jusqu’en 1973 par le fils de Joseph Dumulon, Léon, ainsi que sa femme et leurs onze enfants.
  • Magasin général Dumulon

    Le magasin général Dumulon est le plus vieux lien avec le passé de Rouyn-Noranda. Il fut construit à l’été 1924 par la famille de Jos Dumulon, venue de Ville-Marie en canot en 1923. Ce sont les rumeurs concernant le potentiel minier de la région qui poussèrent Jos Dumulon à vouloir se lancer en affaires. Ayant sauté rapidement sur l’occasion, son petit commerce devint rapidement le seul lieu d’approvisionnement indépendant en ville. Malheureusement, plusieurs facteurs, dont l’arrivée trop hâtive et le naufrage d’une des embarcations destinées à approvisionner le magasin en marchandises, poussa le magasin général à la faillite. Heureusement, le premier service de poste, alors établi dans le magasin, permit à la famille Dumulon de subsister. Celui-ci était alors dirigé par Agnès Dumulon, la femme de Jos Dumulon. Elle fut d’ailleurs une des premières femmes maîtres de poste au Canada. On déménagea toutefois le bureau de poste au centre-ville en 1933 et le magasin fut transformé en résidence, habitée jusqu’en 1973 par le fils de Joseph Dumulon, Léon, ainsi que sa femme et leurs onze enfants. En 1976, le gouvernement fédéral décida de faire démolir la maison Dumulon. Léon Dumulon ainsi que plusieurs organismes, le Ministère des Affaires culturelles sont toutefois intervenus pour demander que la démolition soit annulée et que le site soit restauré. C’est finalement le 19 septembre 1978 que la maison Dumulon fut officiellement classée site historique. En 1979, elle fut reconstruite selon la méthode originale. Il importe de rendre hommage à Léon Dumulon qui permit de faire vivre et revivre la pointe Dumulon. De 1973 jusqu’à son décès, le 7 décembre 1981, Léon Dumulon travailla sans relâche pour transformer le magasin général de sa famille en site d’interprétation historique.
  • Société nationale des Québécois d'Abitibi-Témiscamingue, 1945-

    La Société nationale des Québécois de l'Abitibi, d'abord connue sous le nom de Société Saint-Jean-Baptiste du diocèse de Timmins, est mise sur pied en 1945. Elle change d'appellation en 1961 pour devenir la Société Saint-Jean-Baptiste de l'Ouest québécois. C'est en 1972 qu'on adopte l'appellation actuelle. Les buts de l'organisme restent sensiblement les mêmes depuis la fondation, c'est-à-dire unir les Canadiens français pour la sauvegarde et l'épanouissement de leurs traditions, de leurs institutions, de leur langue et de leurs droits
  • Corporation de La maison Dumulon

    La Corporation de La maison Dumulon est un organisme privé à but non lucratif constitué selon la troisième partie de la Loi des Compagnies depuis 1981. Ses membres sont des citoyens et des corporations de Rouyn-Noranda se préoccupant de la mise en valeur du site historique du Magasin Général Dumulon et de celle de l’Église orthodoxe russe St-Georges. Un conseil d'administration est mandaté pour administrer les affaires de la Corporation tout au long de l'année. La Ville de Rouyn-Noranda est propriétaire des deux sites. Par contre, une entente est intervenue entre la municipalité et la Corporation, mandatant cette dernière pour administrer et animer les deux sites historiques ci-haut mentionnés. La Corporation de La maison Dumulon est un incontournable en matière d’interprétation de l’histoire de Rouyn-Noranda et d’animation de sites historiques. Ses animations font partie intégrante de la vie culturelle de Rouyn-Noranda et notre boutique est reconnue pour sa diversité, ainsi que pour la qualité de ses produits régionaux. La Corporation de La maison Dumulon a pour mission de faire connaître et mettre en valeur l’histoire et le patrimoine du territoire, particulièrement celui de Rouyn Noranda, à travers une expérience vivante. Le site patrimonial de la Maison-Dumulon comporte deux bâtiments en bois rond construit en 1923 et 1924 : une résidence et un magasin général ayant aussi servi de bureau de poste. Après sa reconnaissance comme bien patrimonial par le gouvernement du Québec en 1978, on expérimente plusieurs vocations possibles aux bâtiments. Le magasin sert d'abord de salle de spectacles et de centre d’exposition. À partir de 1991, le magasin général, le bureau de poste et la résidence familiale sont reconstitués. Parallèlement, en 1984, la Ville de Rouyn-Noranda en fait l'acquisition de l’église orthodoxe russe Saint-George. Elle confie alors leur mise en valeur à la Corporation de La maison Dumulon. Cet organisme convertit l'immeuble de l’église en musée religieux présentant l'architecture, le rite religieux orthodoxe et les habits sacerdotaux. En outre, un volet de l'exposition est consacré à l'importance de l'immigration dans l'histoire régionale de l'Abitibi-Témiscamingue. L'église Saint-Georges est citée immeuble patrimonial par la municipalité en 1992. À partir de ce moment des visites guidées sont offertes au public, mais la communauté réfléchie encore aux moyens de mettre ce patrimoine en valeur.